Changement radical d’environnement hier. Nous avons décidé de continuer nos randonnées en Asturies. Nous en avons choisi une qui relie la plage de la Griega à celle de La Isla. Aussi nous nous sommes rendus à Colunga, point de départ de la balade. Cette ville côtière des Asturies abrite le Musée du Jurassique consacré aux dinosaures.

Plage de Colunga.

Colunga, ville côtière des Asturies

Il règne à Colunga une ambiance un peu snob et m’as-tu-vu comme dans la plupart des villes de la côte des Asturies orientales et centrales : Gijón, Llanes ou bien encore Ribadesella. Cette dernière est d’ailleurs un lieu de villégiature de certains membres de la famille royale. En suivant une promenade aménagée au bord de l’océan, on peut même observer des villas gigantesques dont les baies vitrées exposent ostensiblement le luxe dont profitent leurs propriétaires.

Pour nous rendre à Colunga, nous sommes passés par el mirador del Fitu. Dans la montagne, nous avons croisé de nombreux animaux en liberté : des vaches bien sûr, mais aussi des chèvres et, plus surprenant, des chevaux !

Des empreintes de dinosaures sur la plage

La promenade commence par une attraction qui fait déplacer la horde des touristes : des empreintes de dinosaures sont visibles sur la plage. Alors bien sûr, comme les autres, on ne pouvait pas manquer ça ! Un troupeau de sauropodes, dinosaures végétariens à longs cous, est visiblement passé par là il y a 154 millions d’années. Chaque pied avait un diamètre de 1,25 mètres et on estime que la croupe de l’animal culminait à 5 mètres. A côté, on peut également observer des empreintes tridactyles de théropodes, dinosaures carnivores.

Empreintes de sauropode sur la plage de Colunga.

C’est impressionnant bien sûr, mai l’émotion n’est pas au rendez-vous car il y a vraiment trop de gens pour pouvoir en profiter pleinement.

Une randonnée sur la côte

Après avoir été contraints à ce bain de foule, nous avons retrouvé notre instinct sauvage et nous nous sommes enfoncés dans une forêt d’Eucalyptus. Peu de vacanciers se lancent dans cette randonnée, la plupart font demi-tour et retournent en ville ou sur la plage. Vous croiserez donc peu de monde au cours de cette randonnée circulaire de 4 heures.

Forêt d’eucalyptus.

Préparez-vous à grimper… Beaucoup… du moins au début. Le paysage est relativement monotone car il n’y a guère que des Eucalyptus à perte de vue. Le ressac des vagues est cependant perceptible et rythme la marche.

Pause déjeuner !

On quitte ensuite la forêt pour un sentier côtier étroit qui oblige à se suivre en file indienne. La marche est difficile et le trajet semble long.

Pour le retour, on emprunte des chemins de traverse, à usage principalement agricole. On traverse quelques villages mais on est la plupart du temps entre deux champs de maïs, deux vergers ou deux pâtures. Malgré le chemin boueux, ce fut finalement la partie la plus agréable de la randonnée. La marche se fait plus aisée et on a enfin le sentiment d’avancer.

Cette installation que nous avons croisée n’est pas un objet de torture ! Cela permet en fait d’immobiliser les vaches pendant qu’on leur coupe la corne des pieds

Vous l’aurez compris, cette randonnée nous a laissés mitigés… Nous ne recommandons cette promenade qu’aux grands amateurs de sentiers côtiers. Il y a tellement d’autres randonnées possibles dans les Asturies !

Pour nous redonner de la force, nous sommes allés nous restaurer, au sens propre, au Llagar El cabañon, avant de nous rendre à la Cuevona de las cuevas. C’est qu’il nous fallait patienter jusqu’à deux heures du matin pour pouvoir assister gratuitement au concert organisé à Arriondas dans le cadre des Fiestas del Bollu.

Si vous avez aimé cet article, épinglez-le.

Visuel Pinterest Randonnée de Colunga à La Isla

Mathieu & Samuel

Auteur Mathieu & Samuel

Nous sommes un couple gay, fusionnel, uni par l’amour, par notre goût pour la culture et par nos indignations communes. Libertaires et écologistes, nous sommes attachés à défendre un monde plus juste, plus humain et plus respectueux du vivant. Notre nouveau défi : devenir digital nomads et parcourir les routes d’Europe en van aménagé !

Tous les articles de Mathieu & Samuel

Laisse un commentaire