Visuel Pinterest où dormir en van en EspagneC’est à deux heures du matin, en pleine nuit, que nous sommes arrivés à Arriondas en Asturies après notre séjour en Estrémadure. Le voyage avait été long et nous étions épuisés. Comme nous ne voulions pas perdre du temps à chercher un spot, nous avons décidé de nous garer sur le parking de l’hôpital, à l’entrée de la ville. Nous nous étions mis tout au bout, à l’écart, pour ne pas déranger. Mais nous n’étions pas encore stationnés qu’une voiture de la Guardia Civil s’arrêtait déjà derrière nous. Les agents nous font signe de sortir du véhicule et commencent un contrôle pour le moins tendu. En effet, l’un des deux agents nous accuse directement d’avoir une fausse plaque avant de réaliser qu’il s’agit en fait d’une plaque française ! Un long interrogatoire s’ensuit, on nous fait aussi ouvrir le Trafic. L’agent nous informe qu’il est interdit de dormir dans son véhicule en Espagne. Nous sommes surpris car nous n’avons pas eu de problème jusque là. On lui demande alors si le camping est ouvert. Il est gêné car ce n’est pas le cas et il nous donne donc « l’autorisation », muchas gracias señor, de dormir sur le parking à condition qu’on quitte la ville dès le lendemain. Quel accueil ! Après avoir tourné pendant une demi-heure dans le lit, nous nous relevons et quatre clopes plus tard nous décidons de quitter Arriondas pour chercher un spot plus hospitalier. Finalement, c’est au bord de l’océan, à quatre heures du matin, que nous parviendrons à trouver le sommeil. Mais que dit vraiment la loi espagnole sur le fait de dormir dans son van aménagé ? Tâchons d’y voir plus clair.

Réveil en van

Plaisir de fourgonautes : ouvrir les portes arrière du van et voir le soleil se lever sur l’océan…

1. Dormir dans son van en Espagne : une réglementation ambiguë

Le problème en Espagne vient du fait que chaque province, et même chaque commune, peut décider de la réglementation en vigueur sur son territoire. Difficile donc d’être bien informé !

Stationner ou camper ?

En Espagne, il est clair que le camping sauvage est interdit partout ! Dans certaines provinces, cela est même interdit sur un terrain privé ! On est donc bien loin du « droit d’accès à la nature » des Scandinaves…

Cependant, comme en France, il existe une nuance entre stationner et camper. Aussi, pour être considérés en stationnement, vous devez respecter les règles suivantes :

  • Ne rien sortir du fourgon : ni chaises, ni table, ni auvent.
  • Ne pas mettre les cales.
  • Ne pas faire de bruit et ne pas jeter ses déchets dehors (solides comme liquides).
  • Ne pas faire sécher son linge dehors.
  • Ne pas utiliser le toit relevable.
  • Ne pas ouvrir les fenêtres si elles sont rabattables car elles dépasseraient alors du périmètre du véhicule. Pas de souci en revanche pour les fenêtres coulissantes…

Ah non les gars, ça c’est du camping sauvage !

Par ailleurs, en Espagne, il est interdit de stationner la nuit, entre 22h et 6h, dans tous les parcs naturels. De même, la loi littoral interdit de stationner sur la côte en dehors des espaces prévus à cet effet… les parkings donc…

Il y a une loi, mais…

Selon la réglementation 08/v-74 de la Direction Générale du Transport du Ministère de l’Intérieur, les vans et fourgons aménagés doivent se voir appliquer les mêmes règles que tous les autres véhicules et ne doivent pas être considérés comme des camping-cars.

C’est chouette, non ?

L’avantage du van : il se gare partout !

Bon, pour en être certains, nous avons écrit au Ministère de l’Intérieur espagnol et à celui du Tourisme. Ils nous ont tout simplement snobés… Pas de réponse et puis c’est tout. Vive la démocratie européenne où tous les citoyens ont accès à l’information. Le parlement asturien,quant à lui, nous a répondu qu’il votait les lois mais ne les expliquait pas.

Quant à la Province des Asturies, ils nous ont répondu que, selon l’article 3 du décret 280/2007, il était interdit de dormir la nuit dans son véhicule sur le territoire des Asturies en dehors des campings et des aires prévues pour cela par les communes. Nous avons vu ces aires en effet… Elles sont payantes !

Bref, c’est compliqué, discutable et à vous de voir si vous prenez le risque

2. Quel spot choisir pour dormir ?

Alors, où passer la nuit en van en Espagne ?

Si vous craignez vraiment d’avoir la visite de la Guardia Civil, le plus simple et le plus sûr est certainement d‘opter pour les campings. Mais il vous faudra alors payer à chaque fois. C’est un peu dommage car un des avantages du fourgon aménagé reste tout de même de pouvoir réduire le coût de ses voyages.

Dormir en pleine nature ou dans un camping ?

Nous avons passé presque deux semaines en Espagne et, à part cette nuit-là à Arriondas, nous n’avons jamais eu de problème. La plupart du temps, les locaux se contentaient de passer. Ils nous saluaient, parfois discutaient un peu. Nous n’avions pas l’impression que notre présence les dérangeait. Nous en concluons qu’il faut éviter les villes. Mieux vaut s’installer sur un parking en pleine nature. Il s’agit ensuite de se montrer discrets et polis.

Les parkings des lacs et des plages sont souvent de bons spots.

Près des grandes villes espagnoles, il y a souvent de grands lacs artificiels qui servent de réserves d’eau potable. C’est là que nous avons dormi à Plasencia, à Cáceres mais aussi à Mérida.

En Asturies, nous avons dormi plusieurs nuits sur le parking d’une plage et nous n’étions pas les seuls !

Un point de vue, un parking, on y passe la nuit ?

Enfin, vous trouverez aussi des parkings en pleine nature qui servent de départ pour des randonnées ou d’accès à des points de vue. Souvent, il y aura en plus un robinet avec de l’eau potable ! C’est donc parfait.

On en parle dans les commentaires ?

Comment choisissez-vous un endroit pour dormir dans votre van ? Quels sont les lieux que vous privilégiez ? Vous êtes plutôt parkings ou pleine nature ?

Abonne-toi à la

NEWSLETTER

Mathieu et Samuel

Auteur Mathieu et Samuel

Nous sommes un couple gay, fusionnel, uni par l’amour, par notre goût pour la culture et par nos indignations communes. Libertaires et écologistes, nous sommes attachés à défendre un monde plus juste, plus humain et plus respectueux du vivant. Notre nouveau défi : devenir digital nomads et parcourir les routes d’Europe en van aménagé !

Tous les articles de Mathieu et Samuel

Laisse un commentaire