L’exploration martienne sera bientôt une réalité. C’est du moins ce qu’on peut croire en regardant les divers documentaires diffusés par Arte ces derniers mois. Des astronautes s’y entraînent et des simulations de vie en autarcie ont d’ores et déjà été réalisées à Hawaï pour la NASA et en Andalousie pour l’ESA. De nombreux défis attendent les scientifiques et, partout sur la planète, des équipes planchent sur le sujet : comment produire de l’énergie, de l’eau, de l’oxygène, comment construire un habitat viable, comment mettre en place un processus de terraformation, comment transporter tout le matériel nécessaire jusqu’à la planète rouge ?

Simultanément, le débat philosophique s’installe et les critiques éthiques émergent. Quelles seront les conséquences de cette nouvelle vague de la conquête spatiale ? Qui quittera la Terre ? Doit-on coloniser l’univers ou concentrer nos efforts scientifiques et financiers à la sauvegarde de notre propre planète ? Ne risque-t-on pas de voir émerger une nouvelle espèce distincte de l’humanité originelle dont l’évolution sera influencée par un nouvel environnement ? Est-il raisonnable de polluer par notre présence une nouvelle planète ?

Quoi qu’il en soit, cette exploration sera vraisemblablement la plus hostile jamais entreprise par l’homme.

Le cinéma s’est emparé de toutes ces questions et les fictions se multiplient.

On se souvient bien entendu du film Seul sur Mars porté par l’acteur vedette Matt Damon et réalisé par Ridley Scott en 2015.

Mais des séries télévisées se sont également emparées du sujet. Il faut dire que ce type de fiction repose principalement sur le huis clos, ce qui réduit considérablement les coûts de production.

Mars

The crew during a fire. (photo credit : National Geographic/Robert Viglasky)

En 2016, la National Geographic Channel propose donc la mini-série en six épisodes sobrement intitulée Mars et réalisée par Ron Howard. En France, elle est diffusée par la chaîne Numéro 23. Il s’agit d’une docufiction. On y découvre des entretiens avec des professionnels qui préparent la future exploration humaine du sol martien. Parallèlement, nous suivons l’exploration fictive de l’équipage du vaisseau Daedalus. Cette série se propose de faire le point sur l’avancée actuelle de ce projet. Malgré quelques longueurs, elle pose avec justesse les questions scientifiques et éthiques soulevées par cette aventure inédite. La fiction n’intervient malheureusement qu’à titre d’illustration.

The Expanse

Et si la colonisation spatiale devenait une réalité ? Netflix diffuse la série The Expanse, un space opera qui explore les conséquences « cosmo-politiques » d’un tel scénario. La Terre apparaît surpeuplée. Elle exploite donc les ressources minières de la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter, notamment celles de la planète naine Cérès. Certains humains vivent en colons dans des stations spatiales et n’ont jamais mis les pieds sur Terre. Leurs corps ont d’ailleurs évolué pour s’adapter à leur environnement. La paix est menacée dans le système solaire. Les ceinturiens réclament leur indépendance et préparent une révolution tandis que les Martiens, devenus suffisamment puissants et autonomes, remettent en cause l’hégémonie de la Terre.

Missions

Pour terminer, diffusée par OCS City, la série française Missions offre un regard plus mystique sur la conquête martienne. Elle propose de s’interroger sur les motivations réelles de la colonisation spatiale et sur l’envie impérieuse de l’homme d’aller toujours plus loin. D’où vient ce caractère aventurier ?

Une mission européenne, financée par un milliardaire, conduit des spationautes sur la planète rouge. Lors d’une exploration, l’équipage trouve un homme vivant et errant. Ils découvrent avec stupeur qu’il s’agit du cosmonaute Vladimir Komarov, pourtant décédé en 1967 lors du crash de sa capsule spatiale Soyouz 1. Un peu plus tard, une autre découverte surprend les spationautes : un autel orné de symboles présents sur différents monuments antiques terrestres…

Mathieu et Samuel

Auteur Mathieu et Samuel

Nous sommes un couple gay, fusionnel, uni par l’amour, par notre goût pour la culture et par nos indignations communes. Libertaires et écologistes, nous sommes attachés à défendre un monde plus juste, plus humain et plus respectueux du vivant. Notre nouveau défi : devenir digital nomads et parcourir les routes d’Europe en van aménagé !

Tous les articles de Mathieu et Samuel

Laisse un commentaire